6 tagged articles chevaux

Bienvenue. 13/03/2012


Bienvenue.

 
Bienvenue.
Bienvenue.
Bienvenue.
Bienvenue.
.
.
Bonjour et bienvenue à toi, visiteur, sur le blog de mon aventure équestre avec mes trois juments Nina, Golfite et Gypsophile du Vignotte (Tartine). Tu trouveras en blog secret mon quotidien avant l'arrivée de Tartine et en blog public toute notre aventure depuis son arrivée. Je raconterai notre évolution, notre travail, mes réflexions, quelques photos et vidéos pour illustrer. Quant à moi je m'appelle Maruschka, j'ai vingt ans et je suis au contact des chevaux depuis près de huit années maintenant ! J'ai commencé à vraiment monter à cheval en 2011 avant d'arrêter complètement pour me consacrer à ma nouvelle aventure avec les Patates. Je vis dans les Vosges, à Epinal (88) où j'ai repris mes études tout en exerçant le métier de vendeuse-conseil. Dans l'aventure aujourd'hui, je suis entourée de Thierry, Guillaume, Elisa et Nicolas (entre autre!), qui m'accompagnent, m'aident et me soutiennent en partageant une passion commune pour les chevaux. 




.
Les nouveautés sont sur cette première page !


Tags : Présentation. ☮ - Equitation. - chevaux - cheval - juments

Mon parcours. 17/10/2011

 
Tous sont entrés dans ma vie,
et l'on changé différemment, chacun à sa manière.
 
 
Mon parcours.
Nortal.

Nortal est le premier cheval que j'ai rencontré (depuis mes 3 ans) et duquel j'ai appris beaucoup. Seule. C'est un cheval qui appartenait à mon institutrice de CM1 et que j'aurais pu monter si l'envie avait été au rendez-vous. J'ai passé beacoup de temps avec lui, sous tous les temps, mais ce n'était pas le cheval le plus facile de la horde. Timide mais curieux, il m'a apporté des connaissances sur le comportement équin qu'aucun livre n'aurait pu m'apporter jusque là. J'ai passé des heures et des heures à le caresser, à le brosser, lui faire les pieds et l'observer. Qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige je n'ai pas hésité à lui rendre visite. Au bout de deux ans, il connaissait mes horaires d'arrivée et de départ et me suivait sans arrêt, il cherchait après moi parce qu'il savait qu'à chacune de mes venues, j'apportais un petit morceaux de pain sec et dur. C'était notre petit rituel à nous. Il était pour moi le début de mon aventure, ma "période d'essaie", mon plus beau souvenir. Il m'a appris l'approche du cheval. 




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
   Azia.

Azia, c'est un petit peu la star du blog, mais aussi ma plus belle aventure. Azia est la pouliche "surprise" de mon institutrice de CM1. J'ai été l'une des premières à avoir vu la petite, et surtout l'une des deux seules à avoir pu l'approcher et la caresser en présence de sa mère. J'ai rapidement pu créer un lien avec elle et c'est naturellement que chaque soir, j'allais la voir. Je suis longtemps restée loin d'elle, a l'observer dans le calme le plus total. Et puis elle est d'elle même venue vers moi, elle a d'elle même décidé de jouer avec moi. Alors âgées de tout juste dix ans, j'ai appris grâce à elle à observer un cheval, à le brosser, à dialoguer avec lui par le corps, j'ai appris la patience et enclenché une recherche sur le comportement équin. Elle m'aura appris à avoir conscience de moi et des autres. Elle m'aura illuminer sur la philosophie actuelle. 




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.

    Leader.

Leader était mon chouchou dans mon premier club. Je l'ai monté pour la première fois en Juillet 2011, dans une séance de plat, une séance très simple qui s'était avérée difficile pour moi. Leader est un poney de propriétaire mis au paire. Un poney qui a son caractère et qui peut être très doux et très gentil, tout comme il pouvait être infecte et méchant. Je l'aimais parce qu'il ne me laissait jamais droit à l'erreur, parce qu'il était chiant et confortable. C'est grâce  lui -entre autre- que j'ai pu évoluer dans ma monte et dans mon approche du cheval au box. Il m'accueillait cul en avant, oreilles en arrière, et il m'est arrivé de ne jamais pouvoir rentrer sous peine de bottage ! Mais sans expliquer pourquoi, je m'étais très attachée à lui et à ce qu'il était. J'ai fait mon premier Gymkana avec lui, où nous avons terminés derniers -5eme- de ma faute parce que j'avais zappé une étape, mais il avait été extraordinaire. A l'époque, j'aurais juré qu'il était le cheval de ma vie. Il l'a été, un temps.





• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •


Mon parcours.
    Sucanel.

Sucanel aurait pu être le poney de ma vie, mon univers et mon avenir. Je l'ai connu dans mon second club où j'ai passé mon second galop. La première fois que je l'ai monté, on m'avait prévenu qu'il était infecte, méchant, dangereux, incontrôlable et sans sentiment. Pourtant, j'ai découvert un poney difficile, certes, mais absolument génial, avec qui tu peux apprendre et faire des erreurs, avec lequel tu tombes, avec lequel tu te fais mordre, mais avec lequel tu te sens en vie. Après la première monte, Laurie, ma monitrice, me l'a toujours décerné. Saut, plat, dressage, j'avais le droit à tout et dieu sait que cela n'a pas été facile mais j'ai beaucoup évolué grâce à lui et il a été un enseignant tortionnaire et formidable ! Malheureusement, Sucanel appartenait à une amie de Laurie, chez laquelle il est reparti avec ses soeurs et sa mère et Laurie aussi est partie. Cette séparation m'aura définitivement coupée des clubs.




• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
Mon parcours.
Nina et Golfite.

Tout le monde connait Nina et Golfite, ma dernière histoire, mon histoire actuelle et passée. Mon histoire la plus belle et la plus riche jusqu'aujourd'hui. Grâce à elles, j'ai appris à m'occuper d'un cheval, à faire des soins, à écouter le cheval, à faire les box, à nettoyer les parcs, les plaies, bref, j'ai appris à avoir un cheval à la maison. J'ai aussi beaucoup appris dans la monte. Galoper, trotter, sauter, gérer le terrain varié en extérieur. Elles m'ont donné le goût de l'extérieur et de la balade, elles m'ont fait réaliser la différence entre le monde équestre (club, pension...) et le monde du propriétaire particulier. J'ai compris avec elles que monter n'était pas vital, et j'ai appris une approche bien plus naturelle et loin de la commercialisation du monde équestre. Elles m'ont redonné confiance en moi et j'en suis devenue propriétaire officielle. J'ai monté des projets et maintenant en retraite, je comprends l'intérêt d'avoir un vieu cheval chez soi. J'ai appris à vivre. ♥



 Inspiré par Aurore-de-chardet

Tags : tartine - mon parcours équestre - équitation - cheval - chevaux

Octobre 2016. 26/09/2016

Octobre 2016.
 
A partir de ce mois-ci, j'officialise mon végé-véganisme. Pas apprécié de tout le monde, je décide de l'assumer et de ne plus m'écraser, que ce soit au restaurant ou lorsque je suis invitée chez des amis. Je commence à en avoir plein la conscience de manger des animaux précédemment battues et morts dans d'attroces souffrances. Je n'impose cependant rien à personne et chacun fait ce qu'il veut, mais pour moi maintenant, c'est niet ! Donc à moi les magasins végéta*ien, à moi la cuisine et les livres spéciaux !

Le premier "weekend" de ce mois-ci, je l'ai passé avec les juments. J'avais deux choses en tête à faire : Une soirée/après-midi dans le parc avec mes grosses, et une séance de monte avec Tartine. J'ai donc pu (pour une fois!) faire les deux, et dans l'ordre ! Le soir de mon arrivée, il faisait bon, il faisait beau, on est resté une heure et demi allongés dans le parc. Nina et Tartine étaient autour de nous, mais Golfite elle, a préféré rester dans son coin. Nina a eu la bonne idée de croquer le panier en osier de Teddy et Tartine voulait partir avec. A un moment donné, Nina s'est endormi juste au dessus de nous, c'était adorable, et une fois réveillée, elle a décidé de venir manger autour de nous, presque en dessous de nous, on a bien rigolé (le terrain fait quand même un hectar!). J'ai passé un super moment avec mes grosses et je suis allée masser Golfite une dizaine de minutes mais elle en avait marre. On est rentré parce que le lendemain matin, il était prévu que je monte tôt ! Le lendemain matin, je suis debout à sept heure pétante et on décolle avec les affaires au parc à huit heure et demi. Je vais chercher tartine, l'attache, la brosse et la selle dans le terrain avec les vieilles. Elle n'a presque pas bougé mais elle m'a fait comprendre que travailler n'était pas dans son programme. Je la sors du parc, monte à pied la grande pente et enfin, me met à cheval. J'avais juste prévu à la base de tester mes limites et celles de Tartine tout en montrant à Teddy tout ce que l'on avait acquis. Je fais donc du pas, du trot, et du galop, sans grande demande de ma part. Au pas une jument pas trop mal, qui fait l'asticot pour retourner voir les copines mais bien vite je l'ai remise droite. Au trot j'ai réussi à avoir une allure bien contrôlée et une jument bien à l'écoute. Au galop, c'était crescendo. Les premiers galops étaient faits "à la Golfite", départ plein cul et l'arrêt ultra compliqué (mais une jument nickel sans quoi!) et peu à peu j'ai réussi à me faire très plaisir. Au bout de 18 min de travaille (j'avais le crono!), je décide un galop, je la sens bien, je me sens bien, donc on y va. Un galop allongé, rapide mais contrôlé mais je me fais peur lorsque je vois la rigole du champ (elle saute, elle enjambe ou on tombe !?)... Et bien c'est très surprise que je la sens sauter la rigole ! On fini sur une séance de 28 min avec beaucoup de pas quand même pour laisser souffler. Le lendemain matin, je dois décoller pour aller bosser à 14:00 donc on se lève super tôt et je vais mettre les louloutes au parc du Jack ! Bon, c'était pas uper agréable, mais on a réussi et elles étaient contentes de retrouver leur parc. La carrière a été complètement fauchée, elle est magnifique ! Encore une année à laisser les hautes herbes et la carrière sera complètement en herbe, nickel.



Depuis que j'ai décidé d'affirmer face à mon entourage, mon végéta*iannisme, j'ai eu droit à une multitudes de remarques auxquelles je vais prendre plaisir à répondre dans cet article. Non seulement parce que cela à un rapport avec les juments (*Respect Animal) mais aussi parce que c'est important de le faire découvrir à qui veut le lire. La première remarque est Quand ça te passera, on ira plus souvent au restaurant, t'inquiète pas. Comme si l'idée de ne plus manger de viande était une lubby qui finirait par disparaitre, ou bien comme si c'était une maladie. Donc oui, je vais au restaurant, mais ni plus ni moins qu'avant. J'y vais avec les mêmes personnes, je vais aux mêmes endroits, mais je m'adapte. C'est ce qui m'a permis de découvrir que les restaurants que je fréquentais proposaient des plats sans viande ! Tu dois t'emmerder à cuisiner non ? ça manque surement de choix. Depuis que je ne mange plus de viande, j'ai redécouvert la cuisine, et il m'arrive même parfois de faire de la "cuisine moléculaire". Bon, peut être pas aussi bon, mais dans l'idée et la présentation des plats, c'est ça. Pour être même carrément honnête, j'ai appris l'existence de plein de légumes/fruits/baies, et j'ai appris à les cuisiner sous toutes leurs formes ou presque. En réalité, quand on devient végéta*ien, on devient cuisinier obligatoirement, et ce manque de "choix" est un mythe vraiment très mal compris. La viande ça ne te manque pas ? La viande ne me manque pas car même avant de devenir végé pour de bon, je ne mangais pas beaucoup de viande, et je n'aimais pas ça. Donc non, ça ne me manque pas, et de ne plus être obligée d'en manger est une libération physique et psychologique. Arrête de faire ta gamine sérieux !  Oui, ça aussi, j'y ai eu droit. Et de ma mère en plus ! Ma mère est une carniste qui doit obligatoirement manger ses 500g de porc midi et soir, sans quoi, elle devient affreusement méchante (pour vous dire à quel point)... Donc, cesser de manger des animaux battues, massacrés et torturés vivants, c'est faire sa gamine !? Je pense plutôt qu'en réalité, je suis suffisamment mature et forte psychologiquement pour accepter mes actes et faire des choix pour sauver des vies. Mais ça, c'est encore une autre histoire.... Donc ici, il n'y a que quelques remarques, et si j'avais tout à retranscrire, l'article serait beaucoup trop long ! Je le vis bien, je suis heureuse et bien dans mon corps, dans ma tête, et en ne mangeant plus de viande, j'ai même pris quelques kilos (ceux qui me manquaient).  Chacun fait ses choix, moi j'ai fait le mien, et je m'en porte bien !


Octobre 2016.
Octobre 2016.

 

Deuxième weekend passé en compagnie des juments. Je suis allée à Circourt en sortant du boulot et Jess et une gamine qu'elle garde étaient là. Comme la gamine voulait monter à cheval et que Teddy lui avait dit oui, j'ai préféré sortir Rina. Une ponette qui se laisse super facilement attraper, très patiente et extrêmement calme. On a brossé et on est parti en carrière. Je comptais faire des jeux à poney mais la petite à eu peur, du moins, c'est ce qu'elle a dit. Je l'avais fait marcher le tour de la carrière (500m carré donc pas énorme!) et je lui ai appris à se coucher sur le poney sur le ventre puis sur le dos. Jusqu'au là ça allait pas trop mal, sauf qu'après, je lui ai proposé de faire le moulin et là, c'était plus la même. Elle l'a fait une fois avant de demander à descendre en chouinant. Je n'ai donc pas le fin mot de cette décision mais à priori, elle voudrait revenir le weekend prochain. En sachant qu'elle a chouiné et que je travaille samedi toute la journée, je ne pense pas que j'accepterai tout de suite de la remettre à poney ! Le soir, je suis allée chercher les juments au Grand Parc pour les remettre autour du chalet. J'ai pu faire plein de câlins à mes trois filles et à l'allée, elles ont été vraiment parfaites !

Le lendemain, le Dimanche, donc, je souhaite monter. Le matin on travaille, on fait ce que l'on a a faire et en fin de matinée, je prépare mon cours de l'après-midi. Parce que ça y est, on commence le vrai travail avec de vraies séances organisées en carrière ! Et surtout, je commence l'Equitation Centrée pour de bon (les Quatre Bases, d'abord). Je vais chercher Tartine, l'attache, et je prends tout mon temps pour la brosser et la détendre un maximum. Ensuite on selle et la jument, pour la première fois, ne cherche ni à gonfler le ventre, ni a reculer. Elle est à l'aise et en confiance, c'est parfait, tandis que je suis totalement sereine, apaisée et heureuse. Je choisi de rester à pied, en licol, pour aller jusqu'à la carrière. Sachant que la séparation entre Tartine et les vieilles se fait toujours difficile pour ma blonde, j'ai opté pour la douceur. Sur le chemin elle se collait à moi, détendue mais regardante, avec un pas bien engagé. J'étais très fière d'elle, surtout qu'en temps normal elle hennit tout le temps, tout le temps, tout le temps... Là, elle me suivait, oreilles en avant, prête ! Nous arrivons dans la carrière, je la lâche pour fermer la porte et à ce moment là, Tartine, la tête haute, portée en direction des copines, hennit avec une puissance insoupçonnée. Je la carresse, tente de la calmer, et lui mets le filet. Elle se reconcentre doucement mais surement. Je mets le pied à l'étrier et en avant ! (Il faut qu'on retravaille le montoir...). Dans la carrière, nous avions avec Teddy, préalablement placé des barres au sol pour ma séance. Voici la disposition :


Octobre 2016.

Une fois à cheval, je marche rênes longues. Cela faisait un moment que Tartine et moi n'étions pas allé en carrière, et même si avant, elle ne comprenait pas qu'il fallait suivre la piste, aujourd'hui elle le fait parfaitement, donc c'est génial ! Au pas rênes longues, je la laisse étendre son encolure, allonger et raccourcir l'allure. Une jument hyperconnectée, et en avant. Pendant qu'elle marche, j'essaie moi de bien respirer, de bien me centrer et de trouver (et garder!) mon équilibre. Je m'exerce à la "liaison au sol" mais ce n'est pas encore ça parce que je me sens plus lourde qu'autre chose. Après un bon quart d'heure de marche rênes longues, je reprends mes rênes et commence à travailler tranquillement. Je commence par des figures de manège : Volte autour du passage afin de travailler l'incurvation dans le but d'assouplir Tartine. Elle commence à se poser doucement mais surement sur ma main et à engager donc c'est un bon point. A droite, c'est vraiment pas mal mais à main gauche, j'ai un tronc d'arbre. Je fais des variations d'allure pas, arrêt, reculer, pas. Je la sens qui engage pas mal et même si parfois, je ne suis pas suffisamment claire dans mes demandes, elle fait beaucoup d'efforts pour s'executer. Après chaque execution je caresse très fort et tout du long, je lui parle. Pour ce cours, on est vraiment très détendues, c'est hyper agréable. Toujours au pas, je vais sur les trois barres au sol, à main droite. Petite touchette du postérieur sur la barre centrale, c'est pas grave, je caresse et on revient dessus. Deuxième passage très bon, un très très bon engagement de sa part, je félicite bien fort. Pour une jument qui ne levait strictement jamais les pieds et qui se foutait de tout, elle a beaucoup évoluée et grandit ! Je relâche mes rênes, laisse souffler un peu tandis que je tente de me recentrer de nouveau (si Tartine a touché la première, c'était certainement de ma faute). Deux minutes de pauses et cette fois, on prend le trot. Les départs au trot sont souvent précipités donc on travaille un peu là-dessus et bien vite elle part au trot dans le calme. J'ai un petit trot hyper agréable qui me permet de la mettre dans son équilibre et de partir sur des cercles sans qu'elle ne se penche. Au trot au deux mains, madame de plie plutôt pas mal. Je n'ai presque pas d'action de main, je ne fais que suivre son mouvement d'encolure. Une fois l'assouplissement fait je marche trois petites minutes rênes détendues. Je reprends ensuite le trot et on va sur les trois barres. Premier passage au trot parfait, elle lève bien les pattes, elle engage, et elle tient un équilibre de fou ! Je caresse bien fort et repasse au pas. Deuxième passage, elle me saute la première barre, et me passe les autres en levant très fort les pieds (ben oui, on s'emmêle vite lol). Troisième passage, elle engage si fort qu'elle me passe les deux premières barres d'une seule foulée. Impressionnée je carresse et laisse marcher. J'ai eu une drôle de sensation mais pas une seule perte d'équilibre ni de sa part, ni de la mienne.
Ensuite, j'ose le galop. Je m'explique : Depuis que j'ai Tartine, non seulement on a fait très très peu de carrière montée, mais en plus, on a jamais galopé dedans ! J'ai donc voulu tenté le coup, je nous sentais bien. Je demande donc le trot, puis le galop. Elle accelère son trot avant de partir au galop en levée de garrot. Non seulement les départs au galop sont à apprendre et travailler, mais en plus, j'ai été surprise par ses coups de dos. Je repasse au pas, caresse, me recentre, et dans ma deuxième demande le trot est arrivé plus facilement et sans coup de dos. Je fais donc un tour au galop, en passant les trois barres. Une jument nickel, qui me passe les barres tout naturellement, qui se rééquilibre avant mais qui accélère après. Aussi, elle se penche beaucoup dans les virages. Je repasse au pas, et décide de retravailler un peu l'incurvation sur le cercle au pas, en demandant bien à Tartine d'engager. Elle fait mieux, elle fait même bien, je récompense en carressant et je passe dans le passage. Première fois au pas, deuxième fois je m'arrête dedans au milieu, nickel. Troisième fois le recule : c'était pas très droit mais un reculer exécuté dans le calme, en relevant bien son dos et en utilisant les abdominaux ! ENFIN ! je carresse, part au trot, fait un passage au trot enlevé, un passage en équilibre et un passage au trot assis. Je pars ensuite sur les trois barres. Premier passage trot assis, nickel, deuxième passage trot enlevé au top du top, troisième passage en équilibre. La jument est absolument parfaite. En fin de séance, je décide de mettre une petite barre, pour voir si elle peut me la sauter. 20cm, c'est pas le bout du monde. Je me remet à cheval, j'arrive une fois au trot, elle me j'enjambe (quand je dis que ce n'est pas le bout du monde)... Je carresse bien fort. Deuxième passage elle me le saute bien, j'en suis même surprise, je carresse très très fort et laisse souffler. Troisième passage elle enjambe des antérieurs et le saute des postérieurs. Je caresse. Je veux ensuite mettre un croisillon pour faire un peu plus simple mais pour lui apprendre à lever les pattes. Je passerai trois fois aussi. Première fois elle le saute sans touchette ! Je suis très fière, elle est tip top ! Deuxième fois j'arrive encore au trot mais là elle le touche, j'ai mal suivi son mouvement, donc de ma faute, je caresse, descends pour tout remettre en place et remonte. Je tente le passage au galop. Elle se prend les antérieurs dedans et veut sauter des postérieurs (pour se rattraper le pense) mais on s'emmêle. Ses pieds ne suivent pas, moi je suis plus du tout équilibrée, on manque de tomber toutes les deux. Je carresse très très fort, la laisse marcher et souffler. Je descends de cheval, remet les barres au centre de la carrière, Tartine me suis systématiquement comme un petit chien, le bout du nez qui doit me toucher. Une vraie flippette. Je l'emmène à la fontaine mais elle préfère jouer dans l'eau (comme Golfite : merci la vieille de lui apprendre tes conneries!) plutôt que de boire. Je décide donc de rentrer... A cheval !
Je prends le licol dans mon dos et remonte au châlet à cheval. Comme elle était top, je décide de rentrer au galop. On a fait tout le village au galop d'école, une jument les oreilles en avant la tête droite, qui en veut ! Je l'arrête nickel au stop, je regarde à droite et à gauche et là, galop direct du pas ! Un galop génial. Un voisin/ami m'arrête pour me dire que c'est 50km/h dans le village. Je rigole, lui dit au revoir et repart au galop. Un deuxièe voisin/ami avec son gamin m'arrête pour me dire que je suis en excès de vitesse mais que Tartine a l'air géniale. Elle l'est. Je souris et repart au galop jusqu'au châlet où Golfite fait le tiercé dans le jardin ! Sacrée vieille.
Le soir, je les ramène au Grand Parc avec Teddy. Je lui laisse Nina, et je monte sur Tartine (en licol à cru) et prends Golfite en cheval de bas. Deux juments géniales qui essayaient tant bien que mal de faire la course. J'ai beaucoup ris parce qu'elles respectaient mais essayaient vraiment se de dépasser l'une l'autre. C'était excellent !
.
.................................................................................................................................
.
Milieu du mois, je n'ai qu'une journée pour passer du temps avec mes filles. Donc le matin on travail et l'après midi je décide de monter (tard dans l'après midi) mais sans grande conviction. Je ne voulais pas blaser la jument dans le travail, je ne voulais pas non plus lui faire reprendre de mauvaises habitudes, je lui ai donc mis la selle et le filet et on est allé dans les champs pour "travailler" l'attitude. Je la voulais calme et on s'est un peu bagarré au début, j'ai tatouillé aussi pour qu'elle se concentre sur moi et les chaleurs arrivant, dur dur de tout connecter. Après une demi-heure j'arrive enfin à l'avoir au galop à juste et dans une attitude de respect et de détente, je reprends le trot, pareil une jument nickel qui se concentre. Et à la fin de la séance je lui ai laissé le choix ou non de faire la course avec une voiture ... et elle est partie à fond les ballons, on a tenu la vitesse de la voiture ! J'étais secouée, mais c'était génial !
Le soir je deselle, enlève le filet et la laisse en liberté. Elle broute, me suit, mais ne cherche pas du tout à partir. Elle écoute Guillaume aussi. Je prends du temps avec elle (une bonne heure) en liberté dans la rue, autour du chalet. Deux couples de voisins sont venus dire bonjour avec leur chien. Un doberman et un berger des pyrenés x berger blanc suisse (donc pas des petits chiens) et Tartine n'a pas bougée. Elle était adorable. Après une heure en liberté à jouer dans la rue et à brouter Teddy et moi la ramenons au parc à travers champ, tout en liberté encore une fois (la flemme de prendre le licol!) et elle a été absolument exemplaire. Simplement elle est allé voir une vache agonisante dans son parc et elle ne voulait pas la quitter d'une semelle, ça m'a fait mal au coeur pour la petite vache (quel con ce fermier!) et mal au coeur pour ma petite jument... Mais elle a fini par venir avec nous et on est rentré au parc dans le calme, dans l'écoute, le respect et la confiance la plus totale (plus de deux kilomètres à travers champs et routes quand même!).
Dans la semaine, j'apprends par téléphone que Golfite est boiteuse. On appelle le vétérinaire qui nous dit que c'est un coup de sabot (de Tartine) dans le genoux déjà cassé de Golfite et elle saignait. Donc la vieille est sous Equipalazone pendant deux semaines et à voir par la suite...

Mardi 25 Octobre 2016 | Visite de routine.

Octobre 2016.
Octobre 2016.

Je suis passée exceptionnellement à Circourt après le boulot pour voir comment allait Golfite et comment se comportait Nina. Parce que j'ai souvent des nouvelles de Tartine et Golfite mais ma vieille jument de guerre passe à la trappe. Et comme quoi, Nina était toute câline, toute heureuse que je sois là et ne se décollait plus de moi. Mamelles par-ci mamelles par-là et vas-y que je couche les oreilles quand tu t'en vas et que je te cours après. Tartine était plutôt calme pour le coup et Golfite reste boiteuse mais ça va, elle a le moral et bizarrement, elle colle Tartine comme un émant (je ne comprendrai donc jamais rien à cette histoire...). Et puis j'ai essayé de monter seule et sans montoir sur Tartine. J'ai galéré mais j'ai réussi !! Une jument très patiente et adorable, je me suis mise à genoux et debout (très peu de temps) dessus, elle a pas bougé du tout. J'ai aussi pu prendre pas mal de photos avec mon nouvel appareil, mais faut que j'investisse dans un objectif un peu mieux (55-250mm).

Jeudi 27 Octobre 2016 | J'ai craqué ! On va fêter ça !!

Quand je travaille pas, j'ai tendance à perdre mon temps pour des futilités... Mais là, je suis en contre moi-même ! Parce que ce matin, au lieu de me préparer tranquillement pour aller au boulot cet après-midi, j'ai préféré aller faire des courses pour acheter des accessoires pour faire des shootings ! Halloween, Noël, photo de famille, en pygama party.... Donc tant que j'y suis, si vous avez des idées de thème et d'accessoires, faites moi signe, histoire de m'enterrer un peu plus ^^ ... (LOL).


Dimanche 30 Octobre 2016 | Détente en famille !

Court weekend pour moi puisque je n'ai encore que mon dimanche ! Comme je suis arrivée samedi soir tard, j'ai pu me lever tôt dimanche matin pour être avec les juments. Elles étaient toutes très câlines, j'en ai profité pour faire des photos " d'Halloween" mais ça n'a trop rien donné. Nina a été très courageuse, Tartine un peu moins, et Golfite elle jouait avec mon boa orange fluo ! Elles galopaient toutes les trois elles étaient en forme. Fin de matiné Guillaume arrive, donc on va chercher les trois juments pour les mettre avec les trois ânesses et Rina. On a eu un joli spectacle de galopades, ruades, roulades, c'était sympa ! Guillaume a fait de la moto une bonne heure après donc je lui ai fait des photos et en fin de journée j'ai décidé de monter à cheval dans le parc, à cru en filet. J'ai mis plus de 10 minutes avant de pouvoir l'attraper et une fois à cheval j'avais une pile électrique ! Je voulais juste qu'on s'amuse un peu mais au début on s'est un peu bagarré pour qu'elle s'éloigne des copines. On a trotté, galopé, et marché, et j'ai réussi à l'avoir dans une belle attitude, une jument qui vient plier peu à peu la nuque, et même si c'est pas encore ça, on y vient doucement ! Le soir je retourne les voir leur donner un morceau de pain et leur faire un bisou.


Lundi 31 Octobre 2016 | Shooting et bisous matinaux.

Comme je travaillais à 9:00, j'ai dû me lever super tôt ! Et j'ai décidé d'aller voir toute la petite famille et je prendre en photo puis filmer. J'ai été très suprise de les voir toutes (parce qu'il n'y a que des filles) évoluer ensemble. Rina ne se sépare plus ou presque de Tartine, et j'ai pu avoir quelques belles images à vous montrer. Je termine donc ce mois d'Octobre sur une note plutôt artistique (amateur j'entends) et vous partage donc un petit bout de vie du 30 au 31 de ce mois-ci ! ♥


Tags : Mois d'octobre. - équitation - chevaux - ânes - vidéos - photographie - photography

Juin 2016. 30/05/2016

Juin 2016.



 
 Jeudi 02 Juin 2016 | Nouveau matériel.
 
En sortant du boulot je me suis empressée d'aller chercher une nouvelle lime pour parer les juments, parce que la vieille était toute rouillée et vraiment plus efficace. Et comme d'un fait exprès aujourd'hui Teddy a (enfin) téléphoné au maréchal, qui ne répond toujours pas et qui a mon avis, ne viendra pas avant un mois et demi, comme à son habitude. Le boulot me prend beaucoup de temps, je ne sais donc pas quand est-ce que je vais revoir les filles. Peut être ce weekend si j'ai de la chance.
 
Lundi 06 Juin 2016 | Première séance Equifeel.

Cet après-midi il faut mettre les juments dans le terrain du voisin donc on va a pied jusqu'au Grand Parc. En arrivant Tartine me voit avant de remettre la tête par terre. Quand je les appelle, Nina et ma Blonde lèvent la tête en même temps d'un coup sec, viennent vers moi. J'appelle Tartine et la sollicite pour qu'elle vienne bien devant moi et qu'elle ne s'arrête pas un mètre avant, et bien elle est venue nickel ! Je monte à cru en prenant Golfite en cheval de bas. Elles sont super attentives mais très actives et je ressens pour la première fois que Tartine pousse de l'arrière-main et ne porte pas du tout son poids sur les épaules. Fière d'elle je la félicite mais d'un coup elle se creuse et Golfite ronfle. Je pense à une bête dans les hautes herbes mais non, elles ont peur d'un panneau (comme si à 30 ans, Golfite n'en n'avait jamais vu!). Les deux se mettent à sautiller, ronfler, alors je descends. En passant à côté du panneau Golfite prend son trot de trotteur, j'ai bien rigolé. On les a mises dans le terrain dans un calme olympien. Plus tard, je vais chercher Tartine et l'attache pour la panser. En sortant le pshiit anti-mouche, Tartine tire au renard, paniquée ! J'essaie de la calmer mais elle fini par casser la longe ! Je la marche pour la détendre et reprend le brossage. Vingt minutes plus tard, sous une chaleur intense, je place trois sceaux pour tenter Le slalom en Contrat 10 pts. C'était difficile, non seulement à cause de la chaleur, mais aussi à cause de son oeil qui ne va pas mieux et surtout parce qu'elle ne comprend pas bien mes demandes. J'arrive pourtant à faire un passage sans trop d'encombres, la félicite et travaille les bases. Là, elle n'est pas connectée du tout à moi alors une fois qu'elle est à peu près attentive je tente Le Vas-Et-Vient contrat 10 pts. La jument assimile complètement l'immobilité et revient avec plaisir quand je le lui demande. Au bout de trois essaies je veux le faire en Contrat 20 pts mais elle anticipe et ne reste pas immobile assez longtemps. Je ne veux pas l'embêter plus alors je la relâche avec les copines. Si j'avais été jugée, j'aurai fait 8pts/40 avec -2 pts de pénalité pour temps dépassé. Pour une première fois, ce n'était pas si mal. En fin de soirée, je cherche Nina mais ne la trouve pas. Et puis, elle est étalée de tout son long au fond du parc, je la retrouve, l'approche et lui fait plein de câlins couchée, dans l'eau ! Elle se lève et me montre les mamelles, je la gratte, elle adore ça. Tartine nous rejoint et les deux finissent pas se battre pour avoir plus que l'autre ! Elles me suivent en permanence, je masse Tartine, je gratte Nina, je nous sens enfin connectées toutes les trois. Après environ une demi-heure de câlins je m'en vais, pour les retrouver en fin de soirée rapidement leur donner trois sucres.


Mercredi 08 Juin 2016 | Visite du chat
 
Aujourd'hui, entre le temps pluvieux/orageux et la visite vétérinaire pour Tiga, je n'ai rien pu faire avec Tartine. En début de soirée je suis passée lui donner du pain et Bart est venu avec nous et il a vraiment rencontré Tartine ! C'était excellent à voir, et ma Blonde n'a absolument peur de rien. J'ai passé un très bon moment avec mes grosses en pensant à ce que le véto m'a dit par rapport à leur poids... Il les trouve grasses et pense qu'elles vont bientôt être sujettes aux fourbures. On va donc davantage réguler la nourriture en attendant. Quant à Tiga, le pauvre loulou était tout paralysé de l'arrière-train, et il est en surcit pour 15 jours (sous antibiotiques). Si d'ici là, ça ne s'arrange pas, on sera obligé de le faire piquer... Donc cette fin de soirée était vraiment bonne à prendre pour nous après tant de tension ! Le vétérinaire de Tartine viendra pour revoir son ½il parce que ça ne s'arrange pas vraiment. Alors on attend.


Jeudi 09 Juin 2016 | Les sacs en plastique.  

Juin 2016.

Ce matin j'ai dû me lever relativement tôt pour donner les médicaments à Tiga. Il a retrouvé un certain contrôle de ses pattes et même si c'est pas encore ça, on a de l'espoir. En sortant voir les juments, j'ai remarqué que Tartine et Nina dormaient. Je les ai laissées avant d'aller les caresser. Fin de matinée je suis motivée : Je vais faire un jeu ludique pour désensibiliser ma blonde aux sacs plastiques. Moi qui pensait qu'elle s'en foutrait, je me suis légèrement trompée. J'ai donc attachée mon passage entre deux arbres dans le parc à 1m60 du sol environ, en pente, pour travailler la variation de terrain en même temps. J'attrape Tartine en licol éthologique et travaille les bases : Décaler les hanches, un pas, reculer, avancer, arrêter. Elle était irréprochable. Elle m'a même fait quelques pas de reculer à distance. En fait, elle n'écoute pas souvent parce que je manque de fermeté, c'est donc à moi de bosser là-dessus. Et puis je l'amène devant le passage en montant. Elle sent, elle est pas forcément rassurée. Je tente l'exercice en Contrat 10pts (en montée). Premier passage -2pts de temps dépassé. Second passage 10pts/10 au top ! Je tente donc de la faire passer en descente en Contrat 10pts toujours. Premier essaie, impossible de l'approcher. On a essayé durant 3min. Je la fait donc passer en montée nickel et retente ainsi trois fois en descente. Elle s'approche de mieux en mieux mais pas moyen de lui faire passer la tête. Je prends donc un morceau de pain et ça passe plus facilement. En descente on à 8pts/10 pour temps dépassé. Je le fais trois fois pour voir si ce n'était pas de la chance et sans pain. Elle me l'a passé nickel, dans le temps donc 10pts/10 ! Par simple folie je tente le Contrat 20pts, en sachant qu'il y a les copines, que je n'ai plus qu'un minuscule bout de pain et que le vent est levé ! On commence en montant. Elle me le fait deux fois au trot nickel donc 20pts, et trois fois en descente au pas dans le temps donc pareil, un sans faute ! Je suis très fière des résultats. Je décroche le passage et commence à le secouer autour de la Blonde. Elle s'est légèrement décalée, très regardante, et puis elle n'a plus bougé, j'ai pu la toucher partout, secouer les sacs dans tous les sens, lui laisser sur le dos et sur la tête. Une courageuse ! Je laisse là-dessus et leur donne des noix. L'après-midi j'ai passé plus d'une heure et demi à les brosser et les masser. Tartine s'endormait, Nina était toute détendue, presque stone, et Golfite s'est endormie (une première!). Et puis j'ai décidé de travailler le reculé à distance avec la blonde. 10min. On y est pas encore mais pour une liberté c'est déjà pas mal.
.
.
Vendredi 10 Juin 2016 | Limer...Tourner...Décaler...
 .
Ce matin on a mis les juments autour du chalet et j'ai pris mon courage à deux mains pour faire les pieds des juments. J'ai commencé par Tartine parce que c'est la plus critique des trois. Elle s'est laissée attacher nickel et n'a pour ainsi dire pas bouger. Avec ma nouvelle lime s'est allé doublement plus rapidement et ça donne un résultat plus propre. Pour autant je n'ai fait que les antérieurs, après, c'est au maréchal de venir. J'en ai profité pour retravailler le reculé à distance en Contrat 10pts. Ce n'est toujours pas ça mais je suis en train de travailler ma gestuelle et mon code vocal et ça s'en ressent parce que ça va de mieux en mieux. Avec un stick ce serait surement plus simple et moins “violent” que de faire de gros gestes pas beaux... Et puis stick-to-me au pas, au trot et... Au galop !! Une première pour nous et j'en suis très fière. Un petit pas pour l'Homme mais un géant pour nous. L'après-midi, Teddy et moi confectionnons un stick pour travailler à pied à partir d'une chambrière. Après réflexion je me dis que ce n'est pas sorcier d'en avoir une. Je pars donc chercher Tartine et travail à pied dans le terrain. Elle se déconnectait très souvent, elle était très regardante et les copines faisaient nos ateliers, bref, beaucoup de dérangements. Je commence les bases et le reculer à distance est encore à travailler mais surtout à préciser. Fait en Contrat 10pts, de quelques pas. Ca vient bon. Je tente l'exercice du Compas en contrat 10pts. La jument s'exécute plutôt bien mais dans la précipitation. Je manque encore de contrôle en Zone 1 (épaules) qui a tendance à sortir du cercle. Et puis grâce au stick, on a pu faire l'exercice du Déplacement Latéral en Contrat 10pts. Pour une toute première je trouve qu'on s'en est bien sorti. On a commencé de Gauche à Droite, une jument dans la précipitation (de ma faute) et encore trop pliée, mais qui ne sort pas un pied de l'autre côté de la barre donc parfait. L'exécution de Droite à Gauche encore impossible à cause de son ½il. Par contre je demande beaucoup trop sans récompenser assez et je n'arrive pas à me contenter de peu donc le travail perd en qualité et en motivation. Je dois vraiment travailler sur moi ! Les taons nous attaquaient, Tartine en avait réellement marre donc j'ai décidé de laisser là-dessus pour aujourd'hui, après une petite monte à cru dans le terrain pour quelques photos et quelques câlins.


Lundi 13 Juin 2016 | C'est la fête à la grenouille.
 
Petite visite en vitesse en fin de soirée sous une pluie fine battante. Les juments étaient toutes collées à moi, Tartine et Nina sont venues au trot, des amours. Vu le temps j'ai voulu voir si ma blonde était connectée et j'aurais pu en faire n'importe quoi. L'ordre vocal “viens!” est exécuté à la seconde, le reculer nickel, et le reculer à distance de mieux en mieux même si c'est encore à travailler. Heureuse de ma petite visite, je suis repartie trempée.


Mercredi 15 Juin 2016 | Joyeux anniversaire.
 
Juin 2016.

Un joyeux anniversaire à ma grosse patate Blonde qui prend neuf ans. Déjà ! Et dire qu'elle est arrivée à la maison à ses 7 ans et demi... Le temps passe vite ! Pour l'occasion je choisi de faire des bonbons aux orties faits maison. De la farine de blé (préférez celle de maïs!), du sucre, de l'eau, du miel, des orties moulinées gros, mélanger le tout, laisser cuire une vingtaine de minutes de chaque côté, laisser refroidir, couper, et le tour est joué. En début d'après-midi je laisse les trois filles juger de mon savoir culinaire et elles ont adoré. Pour ne pas leur en donner trop je leur ai donné des noix et elles en raffolent toujours. Je suis restée une heure avec elles, j'ai nettoyé les pieds, les ai brossées, leur ai donné un peu de foin et je suis rentrée avant de me prendre l'averse sur la tête !


Jeudi 16 Juin 2016 | Visite vétérinaire.
 
Ce matin le vétérinaire est passé à l'improviste pour l'oeil de Tartine. Je suis montée en voiture avec lui jusqu'au parc avec mes bonbons. Il était intrigué par mes créations gustatives et m'a demandé ce que c'était. Il ne m'a rien dit de négatif dessus au contraire ! Il a regardé l'oeil de ma blonde et même s'il reste une légère inflammation, c'est bon ! Il a trouvé ma jument exemplaire et m'a pausé tout un tas de questions comme ce que je faisais avec elle (et il a apprécié que je ne parle pas d'éthologie mais de travail au sol), m'a dit que la grosse était bien manipulée et très calme. On a d'ailleurs bien rigolé dans la voiture en parlant équidés, surtout sur Nina qui lui en a fait voir alors qu'il n'était même pas venu pour elle. Je retourne voir les juments a 13:15 et décide de travailler un peu les exercices au sol. Je prends Tartine super facilement, la sort tout aussi simplement du parc et la brosse pendant une dizaine de minutes. Je lui mets le licol en corde, la longe de travail de 7m et en avant ! Je monte sur le chemin au dessus des box suffisamment loin des copines. Je commence par demander l'arrêt, le reculer, décaler les hanches. La jument faisait un peu l'asticot, toute excitée, mais elle s'est bien exécutée. Stick-to-me au pas et au trot nickel mais je remarque que je perds vite la connexion. Je commence donc à travailler les Déplacements Latéraux de gauche à droite en Contrat 10pts pas trop mal, je réitère et nickel, donc on passe de Droite à Gauche et là, surprise, elle est super droite, elle fait un croise papattes au top ! Je lui laisse une pause et essaie de la reconnecter donc je fais Le Licol en Contrat 10pts. L'arrêt était difficile, chaque fois que je reculais elle avançait. J'ai donc d'abord bossé là-dessus et puis j'ai repris l'exercice sous le même Contrat et là au top, elle se déconnecte quand je recule (immobile!) mais vient à la seconde à mon appel ! Après déjà une demie-heure, je tente le Reculer à Distance. J'ai vraiment du mal à me faire comprendre là-dessus et je n'arrive pas à trouver le bon code vocal, c'est donc encore à travailler. J'ai quand même eu quelques pas (sur moins d'un mètre). Pour la défouler je la longe à main gauche et là elle part en rodéo complet, elle me montre qu'elle a du jus et que les exos au sol, c'est bien, mais pas suffisant. Je laisse là-dessus, la fait brouter et on va chercher les copines pour les rentrer au box. J'ai pris le temps de brosser Nina qui était noire de boue. Je suis rentrée vers 15:40, épuisée, mais ravie !


Lundi 20 Juin 2016 | Parapluie pluie pluie. 
 
Juin 2016.

Aujourd'hui comme il fait de nouveau beau et que les juments sont dans le parc de l'église, je profite de la présence de Guillaume pour passer l'après-midi avec les grosses. Au programme, mise aux ordres en longe de travail et désensibilisation au parapluie. Je comptais sur ma patience et mon calme, du coup, on a passé une très bonne séance. En arrivant je donne un bonbon, met le licol en corde et brosse. Je remarque une douleur au niveau des reins donc j'y vais doucement pour bien localiser la gêne, je fais les pieds et au boulot ! Je commence par la base : avancer, tourner, décaler, reculer... Elle s'exécute très difficilement, elle se déconnecte. Elle ne voit que par les copines et très franchement, je la saoulais plus qu'autre chose. Je décide donc de la faire tourner au pas tranquillement pour la détendre et je vais chercher le parapluie. Les vidéos en disent beaucoup : Une jument très regardante, qui fuit, qui a très peur et qui ne cherche pas à connaitre. Je la laisse fuir mais ne m'arrête pas pour autant de la toucher et j'ai parfois réussi à la toucher, lui poser le parapluie dessus et la faire marcher avec sans trop de soucis. Après quinze ou vingt minutes de torture, je la laisse en autonomie près du parapluie mais pas rassurée du tout, elle a refusé de prendre les bonbons qui étaient dessus. Je l'ai bien caressée, je lui ai fait beaucoup de bisous parce que mine de rien, elle a été courageuse et particulièrement respectueuse. Elle avait beau avoir une trouille monstre, elle a prit sur elle pour ne pas me piétiner ni me bousculer. Je suis très fière de mon bébé blond !

.
.
Mardi 21 Juin 2016 | Maréchal.
 
Passage du maréchal-ferrant cet après-midi donc on a rien fait de spécial. J'ai monté Tartine et pris Golfite en cheval de bas et Jean, notre maréchal était étonné. Il m'a appelée “la chuchoteuse!”, j'ai rigolé. Trois juments vraiment très très sages, surtout Tartine qui a servit d'essai pour un apprenti. Elle a été très courageuse parce qu'il lui tirait vraiment dessus, sans lui parler, sans la calmer au besoin, donc moi je tenais une jument pendant que je devais calmer et rassurer Tartine de loin, c'était un peu galère mais je suis ravie, elles ont de très beaux pieds.
 
 
Jeudi 23 Juin 2016 | Foin et coup de soleil. 
 
Si depuis quelques semaines, le temps est à la pluie, au vent et au froid, aujourd'hui c'était ciel bleu accompagné d'une chaleur équivalant les 30°C. Les juments étaient autour de la maison, mais je n'ai rien pu faire avec elles. Elles étaient trempées, elles se faisaient attaquer par les insectes. En fin de journée on a aidé les voisins à faire le foin. On a ramassé pas loin de six remorques de foin, on a bien rigolé et pour une première c'était vraiment sympa.
 
 
Dimanche 26 Juin 2016 | Relax !
Juin 2016.

Aujourd'hui, dernier jour du mois avec les juments parce qu'après je reprends le travail. Ce matin j'ai passé pas loin d'une heure avec Nina, Golfite et Tartine. J'ai passé une demi-heure sur Golfite à la masser au niveau du dos et des cervicales, elles adorait. Toute détendue elle baissait la tête peu à peu, les lèvres las, les yeux presque fermés, elle était bien ! Je passée ensuite au garrot, et puis aux reins. Là, elle levait la queue et lâchait quelques gouttes de pipi, la tête basses, les lèvres toutes pendues, elle était vraiment incroyable ! Mais Tartine étant jalouse, elle s'est pris trois/quatre coups de sabots, et Nina s'est fait mordre. Une vraie morue. J'ai masser les mamelles de Nina, elle était heureuse, et puis j'ai fait énormément de câlins à mon bébé blond. L'après-midi j'ai décidé de les faire brouter sur les bords de chemin donc j'ai pris Tartine que j'ai lâchée, la laissant en autonomie, j'ai récupéré Golfite et on a galopé à pied. Je les ai ensuite lâchées dans le terrain du voisin, elles sont parties en ruades, c'était vraiment sympa.
NDLR : J'ai posé la question à une osthéo-kinée qui pratique le shiatsu quant au fait que Golfite ait lâché des gouttes d'urine suite à mon massage. Elle m'a dit que j'avais touché les bons points, de la bonne façon et au bon moment, et que j'avais dénoué un "noeud" dans le dos de la vieille. C'était donc aussi un signe de bien être et de décontration évidente.
.
.
Juin 2016.

Tags : équitation - blog star - Juin 2016 - cheval - chevaux

Juin 2015. 25/09/2015

Juin 2015.
.
.
Semaine du 1er au 07 Juin 2015 :
.
Je commence le mois avec beaucoup de bonheur parce que j'ai trouvé la sellerie qui conviendra parfaitement à Tartine : Selleriecourtois.com. J'y ai donc trouvé la Selle Synthético que je commanderai fin Juillet, utilisée essentiellement pour le travail en carrière et la balade. Sans quoi les juments ont aussi découvert un nouveau parc, prêté gentiment par un ami apiculteur ! Terrain varié et tous types de terrains, parfait pour leurs pieds. Nous n'aurons ce terrain que cette année malheureusement mais elles y resteront un bon bout de temps, donc c'est cool ! Ce weekend ma grand-mère m'a téléphonée et pour ceux qui ne le savent pas, c'est elle qui m'a offert mes premiers cours d'équitation. Elle m'a donc dit qu'elle avait retrouvé une écrivaine anciennement cavalière amazone et vice-présidente de cette monte. Elle va m'offrir un de ses livres ! N'est-il pas beau tout ça ? J'essaierai de la rencontrer au meeting de Juillet à Epinal.

Tags : equitation - cheval - chevaux

Décembre 2014. 26/04/2015

 
Décembre 2014.

 
Semaine du 1er au 07 Décembre 2014 :
 
La neige fait son grand retour, ce qui annonce le retour des juments aux box. Tartine vient seulement d'arriver et a toujours vécu en extérieur, donc forcément, ça semblait une opération délicate pour elle... Mais pour l'instant le temps reste clément, ce qui retarde le moment de l'enfermement. Entre les vieilles et la jeune, ce n'est pas l'amour fou, mais ma Blonde n'hésite pas à s'imposer quand il le faut et commence désormais à se faire respecter. Elle veut prendre la place de la dominante (Golfite), mais je doute sérieusement qu'elle y parvienne. Cette semaine, Teddy a essayé de lui mettre un licol, voir sa réaction, et s'il aurait facile à la déplacer. Et bien elle a été très gentille et n'a pas bougée d'un poil ! Elle semble très câline.
 
 
Semaine du 08 au 14 Décembre 2014 :
 
Comme le temps ne joue pas en la faveur de mes filles, il a fallut les rentrer aux box. On a donné à Tartine le box du fond pour éviter de perturber les vieilles dès le départ. L'entrée s'est très bien passée, elle ne semble pas perturbée d'être rentrée et n'a pas l'air d'être sur l'oeil non plus. En plus, son box est presque deux fois plus gros que celui des vieilles, alors elle est pas trop à l'étroit (si on peut le dire...) Par contre le soir elle n'est pas à l'aise du tout, elle a même l'air de paniquer. Elle voit pourtant bien mais les endroits sombres l'inquiètent, donc on a ouvert la fenetre de son box pour laisser rentrer plus d'air et de lumière. Son box étant à côté de celui de Golfite, elles peuvent faire amie-amie et ça se passe plutôt pas trop mal entre elles pour le moment. Et puis, Vendredi matin Nina a décidé de sortir de son box [NDLR : Pour ceux qui ne le savent pas Nina a réussi à trouver la combine pour ouvrir les barres du box, donc elle s'en va souvent quand elle le décide.] Golfite ruait comme une folle dans son box, elle était complètement paniquée et Tartine a plié la barre de son box (qui est en fer!). Nina n'a pas fait la fière en voyant Teddy arriver, elle est rentrée tête basse d'elle-même dans son box, et tout le monde s'est vite calmé.
 
 
Semaine du 15 au 21 Décembre 2014 :
 
C'est bientôt Noël et je vais bientôt revenir dans les Vosges. Comme c'est la période des cadeaux, j'ai trouvé un licol simple plat rouge pour Tartine, en espérant que ça lui aille. Il semblerait que ma blonde mange sa paille en plus de la quantité de foin donné. Je ne m'inquiète pas mais j'ai contacté son ancienne propriétaire et elle ne deigne pas répondre donc on verra ça plus tard.
 
 
Mardi 23 Décembre 2014 :
 
Guillaume (le fils de Teddy) est là aujourd'hui. Une fois mes parents partis, nous descendons aux box retrouver les trois nénettes. Mon coeur s'est mis à battre très fort lorsque j'ai vu mon gros dinosaure blond au fond des box. Je dis bonjour à Nina, je fais un bisou à Golfite et je me retrouve enfin près de ma princesse. Elle est giganteste et un flot rouge entour son encolure. J'ai les larmes aux yeux, et je suis partagée entre l'anxiété et la joie. Je me ressaisi et mets les vieilles au parc tandis que je prends Tartine en licol pour aller marcher un peu avec elle. Elle n'en avait strictement rien à faire de moi, impossible de la canalyser, elle veut les copines et rien d'autre. C'est déçue que je la rend à mes vieilles juments, et le coeur serré. L'après-midi je décide de monter à cru en filet (comme je n'ai pas encore de selle!) et là, c'est le bonheur. Je suis stressée mais heureuse et je me sens extrêmement haute. Je décide d'aller jusque dans le champ au dessus du châlet de Teddy. Et pour ça il faut traverser le village. Je suis tendue mais confortablement installée, la jument semble bizarre et pas très rassurée. Les enfants du maire sont en vélo et me frôlent de près, je les engueule et continue mon chemin. Guillaume me double avec sa moto, et Tartine, prise par surprise serre les fesses, essaie de faire demi-tour et un premier combat commence. Je manque de tomber à deux reprises et je commence à perdre patience. J'arrive à la remettre droite, et je continue. Tout se passe bien jusque dans le champ, où elle demande à faire demi-tour, où elle me prend la main, fait l'asticot sous moi. Rien d'agréable. Un moment donné je fais demi tour et elle m'embarque au galop. Grâce à mes restes de Nina, j'arrive à l'arrêter à un mètre de Guillaume. Par peur, je décide de retourner aux box. Et sur le chemin du retour je manque d'écraser la petite gamine de maire. Je descends de cheval, prise d'une colère monstrueuse et l'incendie en lui expliquant qu'on aurait pu mourir toutes les deux ! J'ai ensuite brossé Tartine, l'ai lâchée au parc avant de la rentrer au box.
 
 
Décembre 2014.
 
Jeudi 25 Décembre 2014 :
 
Hier c'était Noël, nous étions tous en famille. Du moins, c'était le réveillon. Aujourd'hui, j'apprends que Teddy est tout seul, alors je propose à ma mère qu'on l'invite pour déjeuner avec nous le midi et elle accepte très gentiment. L'après-midi, comme tout le monde est là, Teddy propose qu'on montre les juments à ma nièce, alors tout le monde est venu. Ma maman, mon beau-père, ma soeur, mon beau-frère, ma nièce, mon frère... J'ai sorti Nina et Golfite au parc et j'ai mis Tartine à l'attache. Ma soeur et ma nièce ont voulu brosser, et elles se sont éclatées. Ne voulant pas rester sur ma mauvaise impression de mardi, je décide de me mettre à cheval, mais cette fois-ci en licol. Mon beau-père me met à cheval et je commence à travailler la jument sur des transitions simples avec arrêt et reculer. Je n'en demandais pas tant mais après quinze minutes, elle répondait qu'à la voix et au poid du corps. Ma nièce veut monter avec moi. Je la mets devant, elle tient les rênes. Je marche et quand je la sens prête, je trotte. Elle était toute heureuse d'avoir vécu ça et en redemandait encore mais cette fois, j'impose à ma soeur de monter avec moi. Elle vient donc derrière moi et j'ai marché et trotté. On a bien rit parce qu'elle était bien moins à l'aise que sa fille mais c'était drôle. Après, j'ai lâché Tartine au parc avec mes vieilles et mon beau-père et ma soeur ont fait les box. Et puis il a fallut rentrer alors on a remit les chevaux au box, je leur ai fait un gros bisou et je suis partie.
 
 
Décembre 2014.
 
Samedi 27 et dimanche 28 Décembre 2014 :
 
Pas de monte prévue, il a beaucoup de boulot. Alors a peine arrivée le matin que je monte avec Teddy dans le tracteur pou aller chercher une botte de foin. On a passé notre matiné à faire des allées et retours en tracteur d'une ferme à une autre, aux box. Du coup l'après-midi on a fait le fumier. Pendant que Teddy commençait, moi je mettais le foin dans les râteliers. Et ensuite on s'occupe des quatre cents litres d'eau. Il faisait un froid de chien, l'eau était gelée et j'en avais plein les bras. Je passe rapidement donner un morceau de pain aux filles qui sont au parc. Une fois le boulot terminé Teddy me plante et je dois rentrer les trois juments toute seule. Evidemment, Tartine n'a pas voulu rentrer et m'a fait tourner pendant plus de vingt-cinq minutes jusqu'à ce que j'arrive à lui mettre son licol !
Le lendemain matin on est aux box à huit heures, alors qu'il faisait encore un peu nuit. On ne perd pas de temps, on donen à manger, on repousse les crottins, on rempaille, je fais l'eau, et on rentre, parce qu'il fait un froid polaire. C'en est presque douloureux ! A midi je vais sortir les juments au parc contre le bon vouloir de Teddy : Merde, ça leur fait du bien de sortir !! Mais manque de chance mes parents sont venus me chercher à deux heures moins le quart ce qui fait que Teddy était tout seul pour les rentrer.
 
 
Décembre 2014.
 
Mardi 30 Décembre 2014 :
 
Je n'étais pas censée venir à Circour aujourd'hui, mais après un ennui monstre chez ma mère, j'ai décidé d'y aller ! Comme je suis arrivée assez Tard je n'ai rien fait avec les juments. Je suis juste passée leur donner un morceau de pain et leur faire un câlin avant de retourner au châlet pour manger. Vers 20:00 on reçoit un appel << Nina est barrée de son box ! Elle se promène dans la rue! >>. En moins de trois minutes on est arrivé aux box, j'ai récupéré Nina pour la rentrer mais elle en avait vraiment pas envie. Les deux autres regardaient bêtement. On a bien tout refermé, on a redonné une bonne quantit de foin et on est rentré parce qu'il faisait vraiment trop trop froid et surtout trop nuit !
 
 

Tags : Avril - équitation - chevaux - cheval - horse

Novembre 2014. 06/04/2015


 
Novembre 2014.

 
 
 
Lundi 27 Novembre 2014 :
 
Tartine est arrivée vers 14:30, comme prévu. Elle était pleine d'écume en sortant du van, dû au stress, et avait tout cassé dedans (barre du fond et pan de séparation!). Teddy l'a directement mise dans sa partir du parc, séparée de très près de Nina et Golfite. Dans le village, on entendait un concert de henissements, c'était impressionnant. Mais elles faisaient connaissances. Seule Nina était perturbée par la présence de la Blonde et elle s'est montrée très dur avec elle ! Je n'avais jamais vu Nina dans cet état là. Elle essayait de mordre, de ruer, elle bottait et henissait. Une fois les présentations faites, elles ont toutes trois mis la tête par terre.
 
 
Mercredi 29 Novembre 2014 :
 
Depuis Lundi, les tempéraments ce sont calmés, tant d'un côté que de l'autre. Teddy à donc ouvert le parc pour les mettre ensemble et Guillaume était là. Le gosse a eut une peur bleue ! Ca s'est bagarré un peu jusqu'à ce que Golfite fasse amie-amie avec. Nina est restée butée et n'a pas encore accepté Tartine qui reste de son côté au moment de manger et qui n'ose pas encore trop s'approcher. Il faudra du temps mais ça s'annonce bien. Tout se déroule normalement.
 
 
Jeudi 30 Novembre 2014 :
 
Nina reste sur l'oeil et protège plus que jamais sa nourriture. Bien que Tartine soit non seulement la plus jeune mais aussi la nouvelle, elle n'hésite pas à se battre pour se faire entendre. Il n'y a aucun coup, mais ça cri, ça cri, encore et encore. Teddy m'a dit << C'est normal, c'est des filles !! >> en se marrant. Non mais je vous jure quel macho ! ...
 
 
Novembre 2014.
Novembre 2014.

 

Tags : équitation - avril - juments - cheval - parc - balade - chevaux